Etanchéité des montres

Les mesures d’étanchéité peuvent s’exprimer en mètres (30 m, 50 m, 100 m, 200 m, 1000 m), mais les données atmosphériques sont plus courantes (3 atm, 5 atm, 10 atm, 20 atm).

Il est difficile de déterminer quand une montre est vraiment étanche. Lorsque l’eau pénètre dans une montre, de la rouille se forme rapidement, ce qui en détruit les fins engrenages. Il en va de même pour les montres numériques, qui ne comportent pas d’engrenages, mais un mécanisme interne compliqué qui peut être endommagé. Si vous vous trouvez au niveau de la mer mais hors de l’eau, la montre est exposée à une pression d’1 bar (ce qui correspond à 1 kg par cm²). Sous l’eau, la pression augmente d’un bar tous les 10 mètres. Par exemple : si vous êtes à 10 mètres sous l’eau, la pression est de 2 bars, si vous êtes à 20 mètres sous l’eau, la pression est déjà de 3 bars, etc.

Dans la plupart des cas, les spécifications d’étanchéité sont exprimées en atmosphères (atm) : 1 bar correspond à 0,980665 atm, donc 1 bar est environ 1 atm.
En règle générale, les données atmosphériques sont estampillées sur le couvercle du boîtier de la montre et le chiffre indiqué au compteur s’imprime sur le cadran. Il est important de noter que cette information correspond toujours à la pression maximale. Le terme «résistant à l’eau» (water resistant) signifie que la montre est suffisamment protégée contre la sueur, les projections d’eau et les gouttes de pluie.


Conseils pratiques

  • Après être entrée en contact avec de l’eau salée, rincez votre montre avec de l’eau du robinet pour éviter la rouille.
  • Les joints doivent être changés tous les 3 ans si possible. Les joints d’étanchéité doivent être remplacés après chaque ouverture pour assurer la résistance à l’eau.
  • Les montres qui datent des années 1930 ou avant ne fournissent pas de protection contre les éclaboussures. Elles doivent donc être retirées, p. ex., lors du lavage des mains.
  • Ne passez JAMAIS les boutons de réglage ou la couronne sous l’eau.